728 X 90

LES BEAUX MONSTRES D’HERVÉ GUIBERT

08 septembre 2018

Vice, disait-il… Du doux sourire à l’intérieur du corps, avec les cires anatomiques qu’aimait photographier Hervé Guibert.

Le corps d’Hervé Guibert a rejoint la terre de l’île d’Elbe il y a déjà plus d’un quart de siècle, et pourtant il est plus présent que jamais. Pareil à quelques autres figures de légende, il jouit du privilège de l’éternelle jeunesse. On réédite ses textes, on les monte au théâtre, on expose ses photos… En cette rentrée parisienne, nous sommes invités à découvrir une série très particulière, connue seulement en partie : ses photos de sculptures hyper-réalistes, prises pour l’essentiel dans les années 1970, mais qui avaient attendu 1990 pour être publiées dans l’album Vice. Christine Guibert et Agathe Gaillard, la galeriste historique de Guibert, présentent à la Galerie « Les Douches » les tirages originaux de ces « monstres désirables » qui fascinaient l’écrivain.

Dès ses débuts de photographe, Guibert travaille au Musée Grévin ; dans l’arrière-salle de la gloire, des fragments de célébrités au rebut prennent la poussière, tandis que les illustres du jour se fabriquent par morceaux, comme dans l’antre d’un savant fou. Au Musée de l’homme, c’est une visée « éducative » qui fait exposer les masques de lointains ancêtres ou de lointains cousins d’homo occidentalis. Mais la collection la plus fascinante est bien celle de La Specola de Florence, un musée de cires anatomiques où de belles jeunes femmes ouvrent leur ventre pour en révéler tout le foisonnement organique. Toujours fasciné par le jeu de la pudeur et de l’impudeur, Guibert met brillamment en scène l’opposition entre des regards de saintes sulpiciennes et des exhibitions gore. Ces figures secrètes le rejoignaient au plus intime de son désir, dans « l’oeuvre au noir » par laquelle sa beauté angélique plongeait dans la nuit des corps.

« Le palais des monstres désirables », Galerie Les Douches, 5 rue Legouvé (Paris Xe), jusqu’au 20 octobre. 

Toutes les illustrations : Christine Guibert / courtesy Les Douches la Galerie, Paris.

A propos de l'auteur

Alain Rauwel

Alain Rauwel, agrégé et docteur en histoire, enseigne l’histoire à l’université de Dijon. Ses travaux portent sur le régime de Chrétienté, ses institutions, ses rites, ses discours, sa culture visuelle, entre Moyen Âge et Temps modernes.

Voir tous les articles de Alain Rauwel

Comments are closed.

Laisser un message

ACHETER PRUSSIAN BLUE

TWEETS

Facebook